Simulation loi PinelLa loi Pinel offre aux contribuables français la possibilité de défiscaliser en investissant dans un logement neuf, dans la limite d’un plafond de 300.000 euros. L’économie d’impôt peut atteindre 21%  du montant investi si le bien immobilier est loué pendant 12 ans, soit 63 000 euros qui seront lissés sur ces 12 années.

Quels sont les éléments qui sont pris en compte dans une simulation Pinel ?

Pour réaliser une simulation d’un investissement en loi Pinel (montant de la réduction d’impôt, montant  du loyer, montant de votre effort d’épargne… ), vous devez prendre en compte un certain nombre d’éléments, qui rendent la simulation relativement complexe :

  • votre situation fiscale (montant de vos impôts et nombre de parts de votre foyer)
  • la situation géographique du logement (c’est-à-dire la zone pinel);
  • la surface précise du logement et de ses annexes, de manière à obtenir la surrface pondérée
  • les plafonds de loyers en vigueur
  • les plafonds de ressources des locataires en vigueur…

Loi pinel simulation : existe-t- il des outils de simulation en ligne gratuit ?

Vous pourrez trouver en ligne des “calculettes” qui vous donnent notamment un aperçu de l’économie d’impôt auquel vous pouvez prétendre.  Pour ce genre de simulateur, qui a le mérite de vous donner de premières pistes, le mieux est de vous  tourner vers le calculateur en ligne du site du Ministère du logement.

Les avantages d’une simulation par un professionnel du patrimoine

Si les simulateurs en ligne peuvent vous donner un premier aperçu de la réduction d’impôt dont vous pourrez bénéficier,  ils ne peuvent remplacer les conseils d’un professionnel.

Un conseiller en gestion de patrimoine est en effet en mesure d’appréhender votre projet de manière globale, en prenant en compte votre situation familiale et fiscale actuelle, votre mode de vie et les objectifs poursuivis à travers votre investissement. Il saura vous dire si un investissement Pinel est recommandé dans votre cas, et vous orienter, dans le cas contraire, vers des placements alternatifs (locatif meublé, nue propriété, scpi, assurance-vie… la panoplie de solutions est vaste).

Par ailleurs, au-delà du montant de l’économie d’impôt, il pourra intégrer à votre simulation des éléments concrets de financement et de trésorerie, avant et après la livraison du logement :

  • détail précis des charges à venir,
  • recettes,
  • gains fiscaux (réduction loi Pinel, mais aussi déficité foncier et CSG s’il y a lieu) ,
  • mensualité du prêt (avec le détail du capital et des intérêts remboursés)…

Bref, non pas une simple simulation, mais  une véritable étude personnalisée qui vous fera prendre toute la mesure du projet.